Créer un PDF Recommander Imprimer

Des ateliers de philosophie comme outil d'éducation à l'environnement

Source : ce texte écrit par Evariste Yogo et Élise Lidoine-Wone est tiré de La Lettre du GRAINE N°40 automne 2010.

Évariste Yogo, inspecteur de l’académie du Burkina-Faso, étudiant en master de science de l’éducation en 2010, a travaillé son mémoire sur les ateliers philosophiques pour enfants comme outil d’éducation à l’écocitoyenneté. Sa rencontre avec Elise Lidoine, coordinatrice pédagogique au SMIRIL (Syndicat mixte du Rhône, des îles et des lônes) a permis l’expérimentation, pour une classe de 6e, d’un atelier philo portant sur une thématique d’EEDD.

Depuis trois ans déjà, le collège Daisy Georges Martin d’Irigny, participe aux activités pédagogiques du SMIRIL. À travers le projet « s’engager pour la planète », le SMIRIL accueille des scolaires et entame avec eux une découverte des bords du Rhône, sur l’Ile de la Table ronde. Au cœur de l’île, autour d’une table ronde, lieu « magique » et symbolique, les élèves prennent « un engagement pour la planète », à l’image des chevaliers du roi Arthur.

En 2010, la classe de 6e B avec ses 27 élèves et deux enseignantes (Cécile, professeur de SVT et Yvette, professeur de technologie), a choisi de : « faire l’expérience d’un atelier de philosophie, sur une question portant sur l’environnement ». Élise et Evariste accompagnent la classe.

Déroulement des ateliers philosophiques

La classe a été scindée en deux groupes (13 et 14 élèves) pour la circonstance. Pendant que le premier groupe fait un atelier d’écriture, le second est en atelier philo autour de la Table. Pour la découverte de la « Table Ronde », les élèves font le trajet les yeux bandés, histoire de garder secret le chemin qui y mène et de marquer le caractère merveilleux et symbolique du lieu. Une fois arrivés, les élèves sont invités à enlever leurs masques et à prendre place autour de la Table, de forme circulaire, pour délibérer sur un sujet hautement important, la gravité sur les visages des élèves en témoigne. Les échanges sont enregistrés.

Élise, animatrice du premier atelier précise le déroulement. Après une brève introduction : « Aujourd’hui, nous allons faire de la philosophie. Notez qu’il n’y a ni bonne, ni mauvaise réponse. Que chacun s’exprime seulement quand il a le micro, qu’on n’est libre de ne pas parler, qu’on ne se moque pas des autres, et que dans un deuxième temps, pendant la réécoute partielle de l’enregistrement, il est donné la possibilité d’intervenir sur les propos d’un camarade : chercher à mieux comprendre sa pensée, apporter des compléments à ce qu’il a dit ou émettre un autre point de vue, contraire ou pas. »
Les adultes présents (Élise, Evariste et Cécile), n’interviennent pas au cours de l’atelier, sauf pour le démarrer et l’arrêter. Élise énonce alors la question « Qu’est-ce que protéger la nature ? » Deux minutes de réflexion sont accordées aux élèves, puis le bâton de parole (le micro-enregistreur…) fait le tour du cercle des jeunes philosophes …

Échanges

• « Protéger la nature, c’est protéger tout ce qui nous entoure, comme les forêts… c’est protéger l’environnement ».
• « Protéger la nature, c’est protéger les êtres vivants, ne pas polluer… La nature, c’est ce qui fait que nous puissions vivre correctement, et du coup, faut pas la polluer ».
• « Alors…hein ! aussi il faut la protéger sinon y’aurait plus de vie ».
• « Il faut protéger la nature car de plus en plus elle est polluée, et la protéger c’est un peu nous protéger nous-mêmes… » (rires) .
• « Faut protéger la nature sinon si y a un maillon de la chaîne alimentaire qui s’enlève ça peut tout perturber et arriver à nous ».
• « Si la nature n’existait pas, la terre ne serait que désarroi ».
• « Il faut protéger la nature pour préserver le futur ».
• « Protéger la nature c’est nous protéger nous-mêmes ! Alors mieux vaut la protéger ».

Au bout de dix minutes, le micro arrête de tourner. Place à la parole qui peut être interrompue pour commencer le débat. Très rapidement, des doigts se lèvent et le débat s’installe. Débats contradictoires, convergence de points de vue, compléments et apports d’idées nouvelles, les élèves dans cette partie ont relevé que « c’est à la fois pour les humains qu’il faut protéger la nature mais aussi pour les animaux et les plantes, voire pour la beauté de la nature. Tous les êtres vivraient sainement si l’Homme arrêtait de polluer. » Le débat a aussi permis de se poser des questions sur les limites de la nature, « le pétrole, c’est la nature, finalement tout est la nature ! … même le goudron ? »… Tout le monde n’était pas d’accord autour de la table !

Le deuxième atelier est animé par Cécile, l’enseignante. Elle a expliqué le fonctionnement de l’atelier, énoncé les règles avant de présenter la question aux élèves : "Qu’est-ce que protéger la nature ? " Après un temps de réflexion, la parole leur est donnée.

Échanges

• « Protéger la nature, c’est faire en sorte que les animaux on les tue pas et qu’on ne jette pas les déchets dans la nature » ;
• « Je pense que protéger la nature, c’est respecter l’environnement » ;
• « Protéger la nature, c’est protéger les êtres vivants qui y vivent » ;
• « Je n’ai pas d’idée » ;
• « Faut trier les poubelles » ;
• « Respecter la nature c’est pareil que respecter quelqu’un » ;
• « C’est empêcher les industriels de raser toutes les forêts »…

Les échanges dans cet atelier ont tourné autour du sens du mot environnement, certains trouvant que son emploi comme lieu ou endroit est restrictif. Le débat a surtout porté sur les industriels qui coupent les arbres. Si certains élèves ont reconnu l’utilité des meubles par exemple, d’autres ont estimé « qu’il y a un abus et qu’il faudrait économiser le bois. Mais comment empêcher les industriels quand on sait qu’ils sont puissants », se sont interrogés certains élèves ?
« Fermer les entreprises d’exploitation de bois, n’est-ce pas mettre de nombreuses personnes en chômage », se sont demandés d’autres ? « Respecter la nature, c’est comme respecter quelqu’un car la nature c’est une partie de nous-mêmes, c’est comme si nous respections nos enfants et petits-enfants à qui nous lèguerons la nature. »
L’arrêt du débat au bout de dix minutes crée une frustration positive. L’idée est de donner envie aux élèves de continuer le débat entre eux ou avec les membres de leurs familles…

Et après ?

À l’issue des deux ateliers, il a été demandé aux élèves de livrer leur ressenti par écrit.

Extraits :
Héloïse – « Ça m’a beaucoup plu, maintenant j’ai envie qu’on en reparle en classe. C’était très bien car tout le monde pouvait parler, s’exprimer. Des fois, il y avait des choses que des personnes disaient et j’étais d’accord, mais d’autres je n’étais pas d’accord. C’était très bien ; l’idée des yeux bandés pour préserver la Table Ronde était super ! Merci ! »
Zoé – « J’ai adoré la promenade les yeux bandés, ça fait ressentir des sensations qu’on ne ressent pas souvent. Le débat m’a frustrée car tout le monde ne pense qu’aux humains et pas à la faune et à la flore. »
Pierre – « J’ai aimé la paix et la tranquillité du lieu. On était ensemble. »
Fiona – « J’ai adoré cette sortie vers la Table Ronde, faire un débat sur comment protéger la nature…c’était amusant de savoir comment pensent les autres. C’est drôle et instructif en même temps. Avoir bandé nos yeux pour que ça reste secret est très malin. J’ai trouvé intéressant de prendre un temps pour se poser et de réfléchir car je pense qu’on ne prend pas suffisamment le temps au quotidien de le faire, surtout que c’est un sujet important, c’est bien de prendre le temps d’y réfléchir, pour mieux se comporter après. »

Que retenir ?

La pratique de la philosophie avec les enfants, de la maternelle au collège, nous vient des États-Unis avec le philosophe Matthew Lipman. Son apparition en France autour des années 90 connait une expansion ces dernières années, avec principalement deux courants : les discussions à visée philosophique (DVP) de Michel Tozzi et les ateliers de réflexion sur la condition humaine (ARCH) ou « Ateliers de philosophie AGSAS », de Jacques Lévine. L’objectif de ces ateliers selon ses promoteurs, étant « l’éveil de la pensée réflexive » de l’enfant, qui apprend à penser sur les grandes questions de la vie.

Quel rapport alors avec l’éducation à l’environnement ?

Évariste Yogo : "Nous sommes partis du postulat que les problématiques soulevées par l’EEDD préoccupent tous les humains et nécessitent par conséquent d’être abordées de manière réflexive et critique, au regard de la complexité et de l’incertitude qui les entoure. Dans ce sens, les ARCH peuvent paraître un excellent outil pédagogique, de par leur démarche qui fait de l’enfant « un interlocuteur valable », capable de penser par lui-même sur les grandes questions de la vie, sans jugement, là où il en est. De l’expérience tentée par le SMIRIL, il ressort de toute évidence que l’activité est motivante et valorisante pour les élèves. C’est un moment propice pour se faire une idée de leurs représentations ; élèves et adultes développent un autre regard et une autre relation ; la classe devient une communauté où tous réfléchissent, pensent et cherchent ensemble. Les interactions entre pairs peuvent contribuer à la décentration, à la construction d’une certaine altérité donc à un mieux « vivre ensemble ».

Cette approche « socio-centrée » de l’EEDD ne gagnerait-elle pas à être mieux développée dans nos animations scolaires ? À vous d’en juger !

Articles récents

Animateur environnement Offre d'emploi

Animateur / Animatrice Éducation à l'environnement et au développement durable, jardinage pédagogique Offre d'emploi

Rencontres régionales de l'Education et de la Promotion de la Santé et de l'Environnement - 28, 29 et 30 novembre 2018 Agenda

Formation "Intégrer le changement climatique dans ses actions de sensibilisation et d'éducation" - Du 1e au 3 octobre 2018 Agenda

animatrice environnement Candidature

CANDIDATURE BTS GPN ALTERNANCE Candidature

Service civique. PARTICIPER À UNE DYNAMIQUE D’ÉCHANGES AUTOUR DES ARBRES FRUITIERS Offre d'emploi

LE CIVAM 26 RECRUTE UN-E SECRETAIRE ADMINISTRATIF-VE ET TECHNIQUE Offre d'emploi

Chargé(e) de mission Redéploiement d'une démarche de Developpement Durable Offre d'emploi

Fête de la biodiversité - ENS Doux Daronne Duzon - Ardèche - 16 juin 2018Agenda

Les 29es Rencontres nationales des acteurs de l'éducation à l'environnement - Du 20 au 24 août 2018Agenda

Adjoint·e d'animation nature Ville de Villeurbanne Rhône (69) Offre d'emploi

Les colos de la Batailleuse - Juillet/Août 2018 Agenda

Appropriation des outils d'accompagnement du changement des publics adultes - 3 juillet 2018 Agenda

Candidature de stage en animation et/ou étude d'une espèce ou d'un milieu Candidature

MASTER 2 Gestion de Projets, option Innovation et entrepreneuriat (recherche alternance)Candidature

Recherche un emploi dans le milieu de la nature Candidature

Séjour nature "Curieux de nature" - enfants de 6 à 8 ans - du 9 au 13 juillet 2018 Agenda

Séjour nature "La Forêt des artistes" - enfants de 8 à 11 ans - du 15 au 20 juillet 2018 Agenda

Séjour nature "Là haut" - jeunes de 11 à 14 ans - du 15 au 20 juillet 2018 Agenda

Séjour nature "Nature Débrouille et Aventure" - enfants de 9 à 12 ans - du 22 au 27 juillet 2018Agenda

Formation Guide Composteur - 31 mai, 1e juin, 4, 5, 6 juillet 2018Agenda

Stage de formation à l'éducation à l'environnement Candidature

Contrat d'apprentissage Candidature

Dates des conseils d'administration du GRAINE Auvergne-Rhône-AlpesAgenda/Vie associative

Liste des administrateurs du GRAINE Auvergne-Rhône-Alpes 2018-2019 Vie associative

Adhésion 2018 : c'est toujours possible ! Vie associative

Adhérent.e.s : affichez votre adhésion au GRAINE ! Participer/Etre Adhérent

animatrice photo/nature Candidature

EXPOSITION PHOTOGRAPHIQUE « PEINTRE JARDINIER » - Du 5 mai au 2 septembre 2018Agenda

Formation "Jardins éducatifs" - du 2 au 6 juillet 2018 Agenda

Animateur-nature et Maître-composteur Candidature

Educatrice Environnement Candidature

Journée "Accompagner le changement pour la transition écologique" : les synthèses en ligne Agenda

Outils "Ecocitoyenneté des adultes : accompagner le changement" Publications - Tous acteurs !

Chargée de mission Environnement, Animatrice NatureCandidature

Animatrice - coordinatrice - communicante cherche emploi dans le Rhône et l'Ain Candidature

Recherche stage BPJEPS EEDDCandidature

Recherche emploi milieu de la nature Candidature

Prestations ponctuelles ou régulières d'éducation à l'environnement Candidature

Service civique. Contribuer au suivi des différents projets menés par les pisciculteurs de Dombes (01) Offre d'emploi

Service civique. Ambassadeurs de l’Air et de l’Energie (74) Offre d'emploi

Consultez la liste complète des publications du GRAINE et commandez-les Publications